Où en sommes-nous?

Comme je l’ai plus ou moins évoqué dans de précédents articles, nous sommes en pleine construction du dossier de visa de travail non-immigrant pour les Etats-Unis. Je vais essayer d’expliquer où en est notre projet au 23 août 2015.

La démarche de demande de visa

Le demandeur du visa est mon mari. Il est sponsorisé par une entreprise américaine avec laquelle il a signé une sorte de promesse d’embauche, conditionnée à l’obtention d’un visa.

Le dossier de visa est payé par l’entreprise, et à ce titre, l’employeur nous impose un visa qu’il juge le plus adapté à ses besoins, à la situation et évidemment aux compétences de mon mari.

Il y a différents types de visa pour travailler aux Etats-Unis. Je ne vous ferai pas un cours sur les différents visas existants, car je n’y connais pas grand chose. Le mieux pour avoir des informations reste de se connecter au site de l’ambassade américaine en France, qui détaille le tout.

En revanche, je vais vous expliquer les démarches entreprises pour le visa que mon mari aura (on croise les doigts J).

Il tente donc d’avoir un visa O-1. Ce n’est pas un visa que l’on voit souvent, car les prérequis pour l’obtenir font un peu peur, et sont synonymes de grandes capacités scientifiques ou artistiques.

F. travaille dans l’informatique. Son domaine de compétences et son expérience font qu’il est un profil difficile à recruter aux Etats-Unis. C’est déjà un prérequis non négligeable: l’entreprise doit prouver qu’il est important pour elle d’avoir ce profil dans son organisation et qu’elle est obligée d’aller le recruter à l’étranger.

Ensuite, l’entreprise doit prouver que la personne recrutée à des capacités dites exceptionnelles, et pour cela doit apporter des preuves de ce caractère exceptionnel.

C’est là que cela devient très bizarre pour nous, car les preuves généralement admises pour le visa O-1 sont par exemple :

  • des articles de presse, des vidéos diffusées dans les médias,
  • des preuves d’obtention de prix (Nobel, Oscar… tous les titres mondialement reconnus),
  • des lettres de recommandations de la part de personnes qui ont réussi ou reconnues dans leur domaine de compétence, aux USA et/ou dans le reste du monde,
  • etc…

Bref, que des preuves hallucinantes, qui semblent ne concerner que les chercheurs ou les stars de cinéma. Ce qui n’est pas le cas 😀

Le montage du dossier

Mon mari a réussi à obtenir plusieurs lettres de recommandations de personnes reconnues dans le métier, il a créé ou co-créé des conférences dans son domaine et est invité à des conférences internationales en tant que speaker, il a commencé à écrire un livre technique dans son domaine d’expertise, il travaille sur des projets informatiques de grande ampleur qui lient plusieurs experts internationaux, etc…

Pas de Nobel, pas d’articles dans le Closer de l’informatique, mais tout de même un niveau qui se défend.

F. est lié à l’entreprise américaine depuis mi-mai. C’est à ce moment là qu’une avocate travaillant pour le compte de l’entreprise l’a contacté pour monter le dossier. A ce jour, le dossier est toujours en cours d’instruction. Presque fini certes, mais toujours pas transmis à l’immigration. Le processus est long, car il convient d’être précis, et exhaustif, afin de mettre toutes les chances de son côté.

Aussi, l’avocate fait un travail exceptionnel de recherche afin de révéler la moindre « pépite » qui peut le faire accéder au précieux sésame. Des choses qui peuvent paraître insignifiantes pour nous ne le sont pas forcément pour elle.

Après envoi du dossier par l’avocate, nous devrions avoir la réponse en 15 jours.

Ce qu’apportera le visa O-1

Le détenteur du visa O-1 permet à sa famille (femme et enfants) d’obtenir le visa O-3.

Avec un visa O-3, je n’aurai pas le droit de travailler sauf si j’obtiens moi-même un visa de travail, mais comme je ne serai pas autorisée à chercher du travail non plus, le problème est réglé!

Cela dit, compte-tenu de l’âge de nos enfants et des spécificités du système éducatif américain, rester à la maison est préférable.

Ce visa nous permet aussi de voyager librement dans tous les États-Unis.

Et l’installation dans tout ça ?

Aujourd’hui, nous visons une installation en novembre. Mais il est fortement probable que F. parte avant, dès qu’il aura le GO de l’entreprise et de l’immigration. Il faudra aussi qu’il fasse quelques démarches avant notre arrivée avec les enfants (maison, voiture, etc…)

Mais notre projection sera peut être différente dans 2 semaines. Étant dans l’incertitude, on ajuste au fur et à mesure.

Ce qui est certain, c’est qu’une fois le visa obtenu, le départ sera très rapide, et les démarches précipitées.

Voilà, vous savez tout. Je croise les doigts pour avoir rapidement d’autres infos à partager.

signature_blog

Publicités

2 réflexions sur “Où en sommes-nous?

  1. Génial ! Je vois que nous sommes à peu près au même stade … Pas pour le même visa, mais notre dossier doit être déposé dans les jours à venir. Nous sommes donc dans l’incertitude pour le moment, mais prêts … pour un départ rapide ! Bonne continuation de votre côté 😉
    Nath

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s