My private swimming pool

Par une journée fortement ensoleillée (ça change), et des températures qui remontent, nous (comprendre A., belle-maman et moi) avions bien pris notre temps ce temps matin-là.

Petites courses à Target, petites courses à Sprouts… « oh il est midi, et si on mangeait par là? ». On a fini sur la terrasse du fast food Habit, à manger un BBQ bacon char en buvant un Diet Coke (pour compenser…). Puis passage chez le coiffeur pour A. qui ressemblait au cousin Machin dans la famille Adams.

Description de la matinée somme toute très pénible, mais c’était juste pour bien montrer qu’on a un peu trainé.

En arrivant à l’appart, en voulant ranger les courses, je trouve un peu d’eau au sol, contre un mur. Bon, ça arrive hein! Vérification du lave-vaisselle: rien. Vérification de l’évier, du frigo: re-rien. Et là jai compris. J’ai compris que j’allais payer pour ma lenteur matinale et mon burger bien trop gras. Je pousse la porte de la salle de bain, et je découvre que les lutins des bois (à moins que ce soit cet écureuil vicieux) m’ont construit une belle piscine privée. A côté de la baignoire, je ne vois pas trop l’intérêt, et faire pipi les pieds dans l’eau c’est pas un truc que j’avais un jour envisagé. Mais voilà, c’est là, et donc je me suis dit « cette fois ma grande, c’est à TOI de gérer ». Je ne pouvais décemment pas attendre mon traducteur personnel pour s’en occuper.

J’ai visiblement du être très compréhensible, parce que 15 min plus tard un monsieur venait aspirer toute l’eau, et commencer à déboucher les tuyauteries. J’apprends que notre voisine est inondée aussi vu qu’on partage la même évacuation, et que nos voisins du dessus ont décidé de faire leurs machines/douches en même temps, ce qui a amplifié les dégâts. J’apprends aussi que oui, l’eau passe à travers les murs via les plinthes, et sous le parquet qui commence d’ailleurs à gondoler, mais que ça n’a pas l’air de les gêner outre mesure.

Les gars de la maintenance ne pouvant tout réparer eux même (ils ne sont pas plombier), ont dévié l’évacuation sur une évacuation de secours, qui sort… sous notre fenêtre de chambre. Et hier soir, ça coulait à torrents (les voisins et leur machine). Sauf que ça coulait par terre… enfin, sur les clims, et se déversait par la suite dans les par-terres sur les arbustes. Bah oui, ça aime bien la lessive les arbustes en Californie, vous n’y connaissez rien!

Le problème est maintenant réglé, rien n’est abîmé sauf peut-être le parquet… et l’eau coule de nouveau au bon endroit. Je déplore quand même la manière dont ils ont réglé le problème, parce que bon moi je fais dans l’environnement, je peux pas être contente de ce qu’il s’est passé comprenez! Mais au moins, ils sont très sympas (ça vaut bien la pollution de 3 m3 de terre…  ahem), et je n’ai pas vu la raie de leur fesses, et pour ça je ne peux que leur dire merci!

signature_blog

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Test produit: Blue Apron

Qui a dit que les américains mangeaient mal? Moi sûrement! Mais je trouve qu’il y a quand même quelques efforts de fait. On peut trouver de bons produits à cuisiner en se donnant la peine de chercher.

miam_time

Le problème ici je pense, c’est que beaucoup ne savent pas cuisiner. Quand je regarde les recettes de cuisine ici, c’est souvent de l’assemblage, pas de la cuisine. Il n’y a aucune technique, même simple. D’ailleurs, on voit se multiplier des recettes dites « One pot », où on met tout en même temps dans un plat, on laisse mijoter et c’est parti mon kiki.

Face à toute cette médiocrité culinaire, il y a des initiatives (comprendre « idée de business ») qui fleurissent. Je vais vous présenter l’une d’elle: Blue Apron.

BA logo
Source: http://www.blueapron.com

Pour la petite histoire, Blue Apron est une start-up dont le but est de vous fournir tout ce qu’il faut pour faire de bons repas, simples mais terriblement efficaces, et avec des produits frais et de qualité (bio, sans antibio, etc…).

Cela fonctionne par un système d’abonnement, sans engagement. Une fois par semaine/mois, vous recevez de quoi faire deux repas (pour 2 ou 4 au choix). Tout est fourni sauf: eau, sel et poivre et huile d’olive. Et les portions sont préparées à l’avance.

En terme de matériel, vous avez besoin en général:

  • d’une cuisinière (feux et four)
  • un plat qui va au four
  • une poelle
  • une grosse casserole
  • un doseur ou des cuillères doseuses (s’il y a besoin d’eau essentiellement).

C’est tout.

Tous les ingrédients vous sont livrés en carton devant chez vous (si vous n’êtes pas là, le carton reste devant la porte). Les aliments sont protégés par un sac maintenant le froid, et la viande/poisson sont même en contact de pain de glace pour les maintenir congelés. Et ça marche très bien (en même temps, il ne fait pas encore 40°C dehors).

Tous les aliments sont étiquetés (disons que les gens savent sans doute ce qu’est une carotte, mais ne font pas forcément la différence entre farine de blé et de riz…), et deux fiches recettes sont évidemment présentes pour expliquer le déroulement de la cuisson. Une autre fiche vous présente aussi un aliment particulier qui compose une des deux recettes. Par exemple cette semaine, il s’agissait du panais.

IMG_2844

IMG_2841

IMG_2872

Alors mettons tout de même les choses au clair: il s’agit de recettes ultra simples. On ne vous fera pas faire de sauce béchamel, et encore moins une blanquette. Mais on vous donne de bonnes indications sur le temps de cuisson des viandes et poissons par exemple, et on vous fait découvrir des aliments qui n’ont pas leur place dans les plats tout prêts (en tout cas ici).

Pour quelqu’un qui ne cuisine jamais, et qui a peur de s’y mettre, c’est tout de même une bonne manière de prendre confiance en soit, car à moins de regarder la télé pendant que ça cuit et donc de tout faire brûler, il est impossible de râter son repas! Et ça a aussi le mérite d’apprendre aux gens le goût des bons produits, sans avoir trois kilos de fromage « mélange mexicain » dégoulinant par bouchée.

Les 4 recettes testées jusqu’à présent ont toutes été hyper bonnes, et j’aime vraiment le concept!

Enfin voilà, c’est une très bonne découverte #Miam au pays du burger!

signature_blog

Rendez-vous sur Hellocoton !