Las Vegas, où l’histoire des vacances forcées

Cette année, entre Noël et Jour de l’An, nous voulions partir quelque part quelques jours. On aurait pu partir au ski, mais trop cher. On aurait pu partir au soleil, mais trop cher. On s’est donc dit qu’on verrait bien au dernier moment, ce qui veut souvent dire qu’on y pense plus.

Sauf qu’on a connu un Noel bien étrange, parsemé de toilettes bouchées, de tuyaux cassés. Un matin de Noël à écoper de l’eau surgissant des toilettes, bref, le bonheur le plus complet.

img_4153

Lire la suite