Véronique et Davina

Comme je le disais dans l’article d’avant, je vais beaucoup à la gym. Mais genre tous les jours.

t90137143-b658610206_s400

Ca me change énormément. L’année dernière quand nous sommes arrivés et que j’étais en phase de dépression totale, je ne comptabilisais que 700 pas maximum dans une journée. Ca fait pas lourd! Faut dire que le placard à gâteaux était tellement près que je n’avais pas besoin de beaucoup bouger.

Cette époque est révolue, bien heureusement, et après avoir longuement hésité, je me suis lancée dans cette aventure folle qui veut que les fringues fluos en spandex sont devenues mes meilleurs amies. C’est bien simple, je ressemble à un jambon radioactif!

Evidemment je ne suis pas seule (à y aller, mon look de jambon ne regarde que moi). Ma copine J. est un peu celle sans quoi rien ne serait possible. On se motive, on est dans le challenge de soi. Un jour on se relève sans ressembler à une tortue sur le dos, un autre jour vas-y que je te fais un plank de côté, et là si je cligne de l’oeil droit je peux même toucher mon gros orteil… Chaque jour on se trouve plus strong, plus fit (on fait ce qu’on peut pour se rassurer).

Evidemment on rigole beaucoup, et c’est la clé de la réussite! Et ça défoule de rigoler, parce qu’on a découvert un truc abominable là-bas et on a besoin d’extérioriser: sachez qu’ici dans un vestiaire, on se lâche! Notre salle de sport qui a un public plutôt familial est un repère de mamies, et les mamies ça adore visiblement se trimballer complètement à poil. Mais pire encore, c’est qu’elles s’attardent et discutent à poil! C’est sans gêne une mamie, ça n’a plus rien à perdre surtout! J’ai découvert des trucs que j’aurai préféré découvrir toute seule et le plus tard possible, voire même pas du tout même. Par exemple que la force gravitationnelle ce n’est pas très bon pour le corps… ce qui m’amène d’ailleurs à me demander à quoi ça sert qu’on se raffermisse de partout si tout fini par pendre à la fin?

Bref tout ça pour dire que c’est un vrai camp de nudiste, alors que nous, en revanche, on fait tout pour se planquer. S’il faut, on prend un rayon complet de serviettes pour se camoufler. Et pendant qu’on cogite pour savoir comment ne pas montrer un centimètre carré de fessier, à côté, tranquillou, il y a une mamie à poil qui se tartine de baume pour le corps de la tête aux pieds depuis plus de 20 minutes.

J’essaie bien de dire à mes yeux de les éviter, mais l’autre jour par exemple, j’avais l’étiquette de mon maillot de bain qui dépassait, et une dame m’en informe. Je me retourne donc pour lui dire merci, et là évidemment, à poil! Une autre fois, alors qu’on se prélassait d’un rude cours d’Aquagym (LOL) dans le jaccuzzi, portant nos maillots de bain, forcément, la prof d’Aquagym qui arrive nénés à l’air et qui nous tape la conversation sur sa maison ou je ne sais quoi. « Ca ne vous dérange pas j’espère? » Qu’est-ce que vous voulez qu’on réponde? Nous sommes les seules habillées dans cette salle! « Bah ui vas-y, j’adore voir tes nichons qui se baladent au gré des bulles quand tu me parles » Non on ne dit rien, de toute façon c’est nous qui passons pour des tarées avec nos simagrées, alors on retourne s’envelopper vite fait dans nos serviettes…

J’ai cherché à savoir si cette étrange coutume ne concerne que la baie, vu qu’on est visiblement entourés par une vieille bande de hippies, mais non, il semble bien qu’on retrouve ces pratiques un peu partout aux US, même du côté des plus coincés, comme quoi… un vestiaire ce doit être une autre dimension…

signature_blog

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s